Rachat du Mont de la Salle : « Pas question d’absorption ou de fusion mais de création d’une synergie entre les écoles d’enseignement spécialisé »

Quel avenir pour l'école « L’Étincelle » suite à l'installation de l'école « Le Caillou » au Mont de la Salle ?


Il y a quelques semaines à peine, la Fédération Wallonie-Bruxelles rachetait le site du Mont de la Salle, en vue d’y installer l’école d’enseignement spécialisé « Le Caillou » (types 1, 2, 4 et 8). La nouvelle avait rapidement suscitée des inquiétudes auprès du corps professoral de l’école « L’Étincelle » qui propose également un enseignement spécialisé de types 1 et 8. L’arrivée d’une seconde école plus neuve, et surtout plus proche de Dinant et des villages de Leignon et d’Haversin (d’où viennent bon nombre d’élèves) leur ferait-il perdre leur emploi ?

Face à l’incertitude, des bruits de déménagement ou de fusion-absorption ont commencé à courir. J’ai donc interrogé la Ministre de l’Éducation Marie-Martine Schyns afin d’éclairer la situation.

Elle affirme bel et bien vouloir assurer la pérennité des deux écoles. En effet, au vu de la configuration du site, les deux établissements pourront aisément s’y installer. Ce serait également l’occasion pour eux de s’agrandir et répondre enfin aux nombreuses demandes de places.

Ce projet se présente donc comme une belle opportunité de collaboration : ensemble, elles pourront proposer différents types et formes d’enseignement spécialisé qui manquent dans cette zone géographique. Ce qui évite aux élèves de la région de parcourir les longs trajets, souvent dénoncés par les parents.

Cette fusion volontaire entre ces deux établissements de réseaux différents (objectif que j’ai précédemment défendu) conduit en somme, non a des suppressions de places ou d’emplois mais favorise bien au contraire le paysage de l’enseignement à Ciney !